Le Monaco Yacht Show fait partie de la division Informa Markets d'Informa PLC.

This site is operated by a business or businesses owned by Informa PLC and all copyright resides with them. Informa PLC's registered office is 5 Howick Place, London SW1P 1WG. Registered in England and Wales. Number 8860726.


La liberté de naviguer à bord d’un superyacht

Posté 14/ 06/ 2021

En collaboration avec Superyacht Life | Ecrit par Charlotte Thomas 


« Carpe diem ! » n'a jamais eu autant de sens. Notamment dans le yachting avec un essor de la clientèle qui traduit sa soif véritable de profiter désormais du « simple » plaisir de naviguer sur l'océan.



  • L’envie de se sentir libre plus que jamais
  • Des séjours en famille et entre amis d’une sécurité sanitaire optimale
  • Profitez de la vie !


L’été arrive avec cette impression de sortir doucement des frustrations de l'année passée. Si la vie est encore loin d’être revenue à la normale, ces rêves d’évasion vers le soleil portés par une douce brise océanique deviennent bien réalité !

Les derniers chiffres du marché des yachts présente une tendance significative de vouloir prendre la mer, aujourd’hui plus que jamais, avec des records de ventes de superyachts à la fin 2020 et au premier trimestre 2021. 

Au premier trimestre 2021, 133 yachts de plus de 24 mètres ont été vendus, soit +46 % par rapport à la même période en 2020, selon BOAT Pro. Une augmentation notamment due à l’arrivée de nouveaux acheteurs.

Qu'est-ce qui a soudainement conduit à cette nouvelle soif de prendre la mer ?

De toute évidence, le yachting offrait un havre de sécurité en pleine pandémie, ce qui a stimulé les ventes. Comme l'explique Rob McCallum, associé fondateur d'EYOS Expeditions, certains clients ont pu, en planifiant minutieusement, séjourner en mer alors même que les voyages internationaux s'avéraient compliqués. "Au début, même un déplacement en jet privé était très difficile", dit-il. 

"Mais nous avons réussi à maintenir le rythme, par exemple avec notre travail avec le DSSV (navire de soutien submersible profond) Pressure Drop, qui a travaillé dans le Pacifique occidental. Nous avons dû imposer des quatorzaines, mais les invités étaient autorisés à le faire sur le navire. Les gens arrivaient donc en avion, étaient accueillis par un agent, puis emmenés par un véhicule spécial jusqu'au yacht directement. Puis la même procédure à leur retour."

Cependant, cette sensation d’évasion dans une bulle protectrice pour vous, votre famille et vos amis n'était peut-être pas la principale raison de cette augmentation de la demande. 

"Cette dernière année, beaucoup étaient frustrés de ne pas pouvoir se déplacer librement, et cela a été l'un des catalyseurs de la demande", commence Ian Sherwood, courtier en yachts chez Burgess

"Il y a eu particulièrement beaucoup plus de premiers acheteurs, ceux-là même qui probablement avaient l’habitude de louer. Beaucoup de réservations de charter de 2020 ont été reportées à 2021, avec des yachts de location déjà très sollicités. Il y a toujours une incertitude pour 2021 d’autant que certains yachts peuvent être bloqués dans des régions moins appropriées, rendant plus difficile leur disponibilité".

Cela a convaincu certains loueurs de devenir propriétaires : "nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons, alors peut-être qu'être propriétaire est la solution pour nous assurer la disponibilité du yacht selon nos agendas" reprend Ian.

Cette ruée vers la mer a évidemment affecté le marché de la construction. Si la plupart des chantiers avaient rapidement mis en place de nouveaux modes de travail au début de la pandémie, pour protéger leurs employés mais aussi respecter les calendriers de construction avant la pandémie, la hausse de la demande exerce naturellement une pression sur le marché.

"Nous touchons la toute fin de la crise financière mondiale de 2008, dont le contrecoup a baissé le volume de production, puis des livraisons de yachts entre 2013 et 2015", explique M. Sherwood. "Il y a désormais moins de yachts de cinq ans. Par exemple, en faisant le tour du marché pour un client, il n'y a actuellement qu'un seul yacht de moins de 10 ans provenant d'un constructeur d'Europe du Nord à la vente sur le segment 50-60 mètres."

Il y a ainsi une demande croissante pour les nouvelles constructions. "Nous avons vendu trois yachts du chantier italien Benetti de 55 mètres en décembre", ajoute Sherwood.

Pour lui, cela ne signifie pas pour autant que les clients qui souhaitent séjourner en mer – et jouir du luxe et de la liberté d’avoir leur propre yacht – doivent paniquer. 

"Dans le segment des 50-60 mètres et plus, il y a peut-être moins de disponibilités, avec quelques opportunités à ne pas manquer, mais sur le 30-40 mètres, il y a un peu plus de saisonnalité et les clients n’achèteront pas forcément en hiver car ils savent qu'il y aura des offres au printemps".

L'attrait pour le yachting comme havre de paix et d'évasion ne cesse de croître pour d’autres raisons également :

"Un yacht privé offre des vacances avec une sûreté optimale. Vous prenez un vol privé pour vous rendre sur un yacht - dont l'équipage a fait l'objet d'un examen médical et d'une quarantaine de tests. Très peu de types de séjours peuvent offrir une si faible exposition au virus", explique Sherwood. 

"Et puis, nous sommes tous devenus plus flexibles, les gens acceptent plus facilement que nous ne soyons pas obligés d'être derrière un bureau, ou du moins pas le bureau de notre espace de travail habituel. Beaucoup de nos clients nous le demandent - la connectivité et l'espace de bureau à bord sont une demande importante. La possibilité de travailler à distance depuis un yacht offre une option différente aux gens."

Mais la première véritable raison qui a poussé tant de personnes à séjourner sur des yachts, bien plus grande que celle d’échapper aux affres de cette dernière année. Faire ce que l’on veut ! 
​​​​​​​
Aujourd’hui, si vous pouvez vous offrir ou louer un yacht, quelle que soit sa taille, pourquoi ne le faites-vous pas ? C'est le moment idéal pour faire le grand plongeon !